Chlorose ferrique : 5 conseils pour y remédier

Caractérisée par une décoloration et un jaunissement des feuilles, la chlorose ferrique est une maladie répandue, notamment dans les vignes. Une carence en fer en est la cause et cette cause a plusieurs origines. Vous souhaitez en savoir plus ?  Découvrez les origines possibles d’une carence en fer et 5 conseils pour traiter la chlorose ferrique dans votre culture.

 

Les origines de la chlorose ferrique 

 

La chlorose ferrique touche principalement la vigne et les arbres fruitiers. En plus de jaunir, les feuilles des plantes se flétrissent et peuvent comporter des nécroses. Cette maladie est reconnaissable également grâce aux nervures qui restent vertes quel que soit le stade de la carence en fer. Les origines possibles de cette maladie peuvent être diverses. Dans le cas d’une “chlorose ferrique physiologique”, le fer ne peut être absorbé par la plante du fait que le sol soit trop sec ou trop humide. Une “chlorose ferrique vraie” est tout simplement lié à un manque réel de fer dans le sol. Enfin, lorsqu’il s’agit d’une “chlorose ferrique induite”, l’absorption du fer est impossible du fait que le pH du sol soit trop calcaire. 

 

5 conseils 

Voici 5 conseils pour éviter cette maladie et la traiter : 

  • Fractionner les apports équilibrés en azote et en phosphore sans excéder la quantité recommandée ; 
  • Éviter que votre sol ne devienne trop compact en y apportant de la matière organique et en le travaillant le moins possible ;  
  • S’assurer que le pH de votre sol se situe entre 6 et 7 ;
  • Application de chélates en fer favorisant l’assimilabilité des plantes pour lutter contre les chloroses ferriques physiologiques et induites ;
  • Utiliser des engrais riches en fer dans les sols ou sur les feuilles pour lutter contre une chlorose ferrique vraie. 

 

Une analyse régulière des sols permet d’anticiper le risque de carence en fer et l’apparition de chlorose ferrique. Cette maladie est le plus souvent due à un problème d’assimilabilité du fer par les plantes qu’à un manque réel de fer dans le sol. De ce fait, en encourageant l’assimilation du fer par les plantes via notamment la présence et le travail naturel de la matière organique, vous réduisez considérablement le risque que votre culture subisse une chlorose ferrique. 

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Contactez-nous

    Le site est édité par Fertilux S.A.

    La directrice de la publication est Monika KUCHTAKOVA

    DROITS PROTÉGÉS

    Les éléments constituant le présent site, développés et hebergés par Dotcom Luxembourg S.A, sont protégés par la législation applicable en matière de droit d’auteur, de droit des marques, de droit des dessins et modèles et de concurrence déloyale.

    Ils comprennent notamment l’architecture, la charte graphique (incluant les couleurs, les polices de caractère et l’organisation graphique des écrans), ainsi que l’ensemble des informations et éléments disponibles sur le site Internet, tels que notamment les textes, articles, photographies, illustrations, images, marques et logos.

    Toute reproduction, représentation, diffusion et/ou exploitation de tout ou partie de ces éléments, par quelque moyen, sous quelque forme et à quelque fin que ce soit, est interdite, sauf autorisation expresse préalable et écrite de Fertilux S.A.

    Toute personne ne respectant pas les dispositions légales applicables se rend coupable du délit de contrefaçon et est passible des sanctions pénales prévues par la loi, nonobstant tout autre recours de Fertilux S.A..

    COMPÉTENCE TERRITORIALE ET LOI APPLICABLE

    Les Tribunaux luxembourgeois sont compétents pour connaître des litiges éventuels ayant trait à l’utilisation, à l’interprétation et à l’exécution des informations et données figurant sur le présent site.

    La loi applicable est la loi luxembourgeoise.